Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu en un clic | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Communauté d'Agglomération de la Vallée de Montmorency

Recherche

Menu principal

Développer, Protéger, Vivre
Envoyer cette page à un ami (nouvelle fenêtre)Convertir cette page au format pdf
AccueilSe distraireAgenda culturel des villes"Jean-Marie Serreau, découvreur de théâtres" au CDA d’Enghien-les-Bains

Se distraire

"Jean-Marie Serreau, découvreur de théâtres" au CDA d’Enghien-les-Bains

Le 10/11/2015

Le metteur en scène et comédien Jean-Marie SERREAU (1915 -1973) a été durant plus de 30 ans un dénicheur d’auteurs. Dans les années 40, il fait découvrir à la France le théâtre de l’absurde et met en scène pour la première fois le travail de Samuel BECKETT ou Bertolt BRECHT. Dans les années 50, ce perpétuel chercheur ouvre une voie nouvelle au théâtre en offrant au public des oeuvres d’auteurs s’exprimant en Français mais portant la voix d’autres cultures, d’autres pensées : l’Antillais Aimé CESAIRE, l’Algérien KATEB Yacine et l’Haïtien René DEPESTRE sont les principaux auteurs qu’il défend. Après la Seconde Guerre mondiale et en pleine amorce de la décolonisation, ces choix sont loin d’être anodins. Ils représentent pour Serreau l’occasion de défendre l’idée d’un « métissage culturel particulièrement fécond ».

Refusant les lieux traditionnels, Serreau invente un nouveau répertoire en tournant le dos aux règles de dramaturgie classique. Il se fixe alors comme ambition d’éveiller le public au théâtre d’avant-garde. Renvoyant dos à dos les Centres Nationaux Dramatiques et le théâtre privé, il prend résidence dans des lieux de la vie courante, pour des représentations autant précaires que vivantes, aussi marquantes qu’éphémères. En abrogeant la frontière entre la scène et le public et en donnant plus de liberté aux comédiens (parmi lesquels Yvan LABEJOF, Laurent TERZIEFF…), Serreau a apporté un souffle encore présent dans le théâtre actuel. Son influence se fait aujourd’hui sentir dans le travail de José Exelis, Peter Brook ou Ariane Mnouchkine. Derrière toutes ces expérimentations, toutes les expériences théâtrales de Jean-Marie Serreau sont marquées par une constante : une contestation complète de la société, aussi bien dans ses us et coutumes que dans ses structures et langages.

Un film documentaire de 53’ d’Alexandre Hilaire

Produit par Olivier Gal

Une coproduction Portrait et Compagnie / France Télévisions

INFORMATIONS

AVANT-PREMIERE AU CENTRE DES ARTS D’ENGHIEN,

MARDI 10 NOVEMBRE 2015 A 20H30

EN PRESENCE DE COLINE SERREAU ET MICHAEL LONSDALE

http://www.cda95.fr/fr/content/jean...